Café Philo : Amis, Ennemis – Mercredi, 8 Septembre 2021

C’est la guerre ; dans la nuit d’encre noire, un soldat avance. Soudain, un bruit, son cœur s’arrête, son sang se fige ; une pensée : ami ou ennemi ? La vie ou la mort…

Heureusement, dans la vie courante, reconnaître ses amis de ses ennemis n’est pas aussi dramatique. Combien d’amis avez-vous sur les réseaux sociaux ? Et dans la vraie vie ? Est-ce que ce sont les mêmes ? Et combien d’ennemis avez-vous ? Vous les connaissez ?

Le mot « ami » vient d’aimer mais d’un amour qui n’est ni familial, ni amoureux. Avoir de l’amitié, c’est avoir de la sympathie et même de l’affection, et l’amitié est réciproque. On ne devient pas ami (au singulier) sur Facebook, mais au pluriel.

Comment devenir ennemis ? Mon ennemi me veut du mal. Il me déteste et me hait.  Suis-je pour autant son ennemi ?

L’amitié est douceur : « Qu’un ami véritable est une douce chose ! » disait La Fontaine « Apprivoise-moi si tu veux un ami ! » demande le Petit Prince de A. de Saint Exupéry tandis que Michel de Montaigne, parlant de La Boétie, écrivait : « Parce que c’était lui ; parce que c’était moi. »

Suis-je l’ennemi de mon ennemi ou suffit-il de « Le voir souffrir ce qui est la jouissance des jouissance » pour Friedrich Nietzsche ?

Ami-ennemi, est-ce une simple et absolue dualité ou bien existe-t-il tout un continuum ?  Quels mots en Bahasa Indonesia ? Et en anglais, langue de l’internet ?

Deviendrons-nous amis grâce à ce café ? Le voulez-vous ? Le souhaitons-nous ?

Sorry. This form is no longer available.